La mascotte de la Coupe du Monde au Brésil

La tradition de la Coupe du Monde veut que le pays organisateur choisisse une mascotte qui symbolise généralement l’expression culturelle du pays hôte. Plus qu’une tradition, le choix de la mascotte témoigne d’un esprit aussi lucratif que tendant à montrer l’engagement de la FIFA dans une cause humanitaire.

Au fil des compétitions, les pays organisateurs ont choisi des mascottes symbolisant pour chacun un pan de leur culture tout en restant dans l’esprit associatif de la FIFA. Au Brésil, c’est le tatou boule, un mammifère insectivore, espèce en voie de disparition qui a été choisie pour représenter le pays du roi Pelé.

Une espèce animale à protéger

Les tatous sont une espèce animale répartie en une vingtaine de sous-espèces différentes, vivant essentiellement en Amérique du Sud. La principale caractéristique du tatou boule est son imposante carapace très solide qui camoufle pratiquement ses membres. La carapace du tatou présente des plaques sous forme de bandes successives, permettant de différencier les espèces existantes. En ce qui concerne particulièrement la mascotte de la Coupe du Monde 2014, c’est un tolypeutes ordinairement appelé tatou à trois bandes du sud. Cette espèce de tatous est présente principalement au Brésil, en Bolivie, au Paraguay et en Argentine. Contrairement au tatou à neuf bandes, emblème officiel de l’Etat du Texas, le Tolypeutes tricinctus de son nom scientifique est un animal menacé aussi bien par la chasse que par la destruction de son habitat sous l’effet de la déforestation massive observée de ce côté de la forêt amazonienne au profit notamment des exploitations pétrolières. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle sa proposition comme mascotte a émané d’une organisation non gouvernementale ayant pour objectif principal la préservation de l’espèce.

Une mascotte symbole d’un engagement au profit de la préservation de la faune

À l’origine, les noms proposés pour désigner le tatou mascotte du Mondial 2014 sont Zuzeco, Fuleco et Zazumi. À l’issu d’un sondage auprès du public brésilien, le nom Fuleco l’a remporté avec 48 % des suffrages, contre 31 % pour Zuzeco (31 %) et 21 % pour Amijubi (21 %). Le corps de la mascotte est de couleur jaune tandis que sa carapace est bleue. Dans le cadre de la Coupe du Monde FIFA 2014, tout en gardant son caractère ludique et sympathique, Fuleco entendre mettre l’accent sur les préoccupations environnementales. D’après des interviews que la mascotte déjà célèbre a accordés à certains médias, Fuleco compte se mettre en boule chaque fois qu’une équipe marquera un but, non pour se protéger d’une agression extérieure (comme dans le règne animal), mais pour célébrer chaque but inscrit. Les maîtres mots de la campagne de Fuleco seront donc l’unification des pays du monde grâce au football tout en faisant la part belle à la préservation de la biodiversité pour les générations futures. En attendant, je me demande bien quelle équipe pourrait gagner cette coupe du monde… Premiers élements de réponses par ici : http://www.coupemonde.fr/nos-pronostics-sur-le-vainqueur-de-la-coupe-du-monde-de-football-en-2014/. Mais pour moi cela sera peut être le Brésil ou l’Argentine.

La mascotte du Mondial 2014 tient à attirer l’attention de la communauté internationale sur la nécessité de protéger la nature tout en se faisant défenseur du respect et de la préservation de la beauté de la flore et la faune brésilienne.